Seuls les morts peuvent hanter les vivants

De par notre singularité, les êtres humains sont différents les uns des autres. Chacun possède des envies, angoisses qui ne sont pas les mêmes. Cependant, parmi nos vieux démons, nous en avons un commun. Les morts.

Souvenir, secret, remord ou vengeance ; chacun d’entre eux ont leurs raisons propres de nous tourmenter.

De nous hanter.

Quoi que nous tentions de faire pour lutter contre eux, ça sera vain et inutile. Il faut se rendre à l’évidence : malgré le nom qu’ils portent, les morts sont immortels.  Il faut alors espérer qu’ils partent d’eux même.

C’est par cette réflexion que m’est venu « Seuls les morts peuvent hanter les vivants », le nom du recueil mais également des nouvelles indépendantes le composant. Policier, Thriller, Fantastique, différents genres sont représentés et se mélangent pour donner vie à ces histoires où les morts possèdent les rôles principaux.

 

Perdu, il commença à courir. Ce n’était plus de l’eau ni de la sueur qui coulait sur son visage.

C’était des larmes.